Tranches de vie

Situations présentées dans le Caritas.mag du mois de mai 2020
 

Appel No 423
Un âge avancé et une mauvaise santé dans une situation précaire

Madame N. est une dame d’un âge avancé. Souffrant de problèmes de santé qui se péjorent avec les années, elle n’a pas la possibilité de travailler. Ses revenus sont précaires et ses enfants l’aident comme ils le peuvent, mais cela ne lui permet pas de payer l’entièreté de ses factures en retard. Même si les difficultés de la vie ne l’épargnent pas, Madame N. ne se décourage pas et continue de se battre pour garder sa dignité. Nous sollicitons votre aide pour le paiement de quelques-unes de ses factures pour un montant de 2120 fr. Cela lui permettrait de se remettre à flot et de ne pas sombrer encore plus dans la précarité.

Appel No 424
Pour qu’une maman atteinte d’une maladie grave ne soit pas à la rue avec ses deux enfants

Madame A. est une courageuse maman qui vit seule avec ses deux enfants, de jeunes adultes. Atteinte d’un cancer avancé, Madame n’a plus la force de travailler. C’est maintenant sa fille cadette qui a repris les ménages privés de sa mère et qui met tout son cœur et toute son énergie à subvenir aux besoins des siens. Le frère, quant à lui, met tout en œuvre pour trouver du travail et soutenir sa famille qui vit une situation de précarité alarmante. Aujourd’hui, Madame A. a reçu la lettre de résiliation du bail de son appartement à cause de loyers en retard. C’est pourquoi, nous vous sollicitons pour une aide fi nancière de 2900 fr., car une expulsion serait tragique.

Appel No 425
Trop de charges fi nancières pour cette jeune maman

Mme V., mère d’un bébé de quelques mois, vit une situation financière très pénible : le père de l’enfant s’est lourdement endetté dans le passé et il travaille assidûment pour rembourser ses dettes, mais il est également père de deux autres enfants et doit assumer une importante pension alimentaire. Au minimum vital et saisi depuis des années, il est très découragé. Mme V. tente de joindre les deux bouts, de porter son compagnon moralement, de jongler avec les factures tout en élevant son bébé. Après des mois de contraintes budgétaires, toutes ces charges l’ont fragilisée au point de lâcher prise durant la période des fêtes. Des factures se sont accumulées. Une aide de 1500 fr. lui permettrait de se remettre à flot et de se concentrer sur ses obligations de mère.

Appel No 426
Maman seule et une vie à reconstruire

Madame F. est une jeune mère célibataire d’une petite fille de 9 mois. Après une relation très difficile avec le papa de son enfant, elle se retrouve à devoir assumer seule toutes les charges du ménage. Fragilisée par la séparation, Madame F. a accumulé du retard dans ses factures. Très courageuse et ne se laissant pas abattre, elle a entrepris et réussi une formation qui lui a permis de signer un contrat de travail à durée indéterminée. Afin de lui permettre d’avoir un peu de répit et de l’aider à rattraper certaines factures en retard, nous vous sollicitons pour un montant de 1680 fr.

Appel No 427
Eviter une expulsion qui mettrait en péril la formation professionnelle des enfants

M. R. Italien, maçon, était au bénéfice d’un travail fixe depuis cinq ans. Désireux de vivre auprès de sa famille, il a fait venir sa femme et ses trois enfants adolescents qui se sont bien intégrés au système scolaire suisse. Malheureusement, l’entreprise qui l’employait a dû fermer ses portes et M. R. a perdu son travail. Depuis, il alterne des périodes de chômage et d’emplois temporaires, ce qui affaiblit beaucoup les ressources financières. Il n’a néanmoins pas baissé les bras malgré la situation difficile du marché de l’emploi et il a enfin retrouvé un travail fixe. Mais, la famille a accumulé des retards de loyers. Une aide de 1860 fr. éviterait une expulsion qui serait désastreuse pour les jeunes, actuellement à mi-parcours de leur formation professionnelle.